Coloriages et histoire

Voici l'histoire de Gentiane, au fil des saisons

Bonjour !
Je m'appelle Gentiane. Je suis une vache de race Aubrac. 
On me reconnaît à ma robe couleur fauve, mes yeux noirs, 
et mes cornes en forme de lyre.
Pendant l'hiver, le climat est rude sur l'Aubrac, alors je reste bien au chaud, dans une étable.
Je suis nourrie, matin et soir, au bon foin ramassé dans les prés pendant l'été.
L'hiver, c'est aussi la période pendant laquelle je donne naissance à un petit veau.

 

Gentiane a le plaisir de t'annoncer 
la naissance de son petit veau.
Il est né le 20 janvier.
C'est une femelle, elle s'appelle "Gentianette".
A la naissance, elle pesait 37 kg.

Gentianette tète le lait de sa mère,
le matin et le soir,
comme tous les autres petits veaux nés pendant l'hiver.

Le reste du temps, Gentianette est dans le parc.
Les veaux s'amusent dans la paille, ils y dorment.

Lorsque le printemps arrive, les jours rallongent, les nuits sont moins froides. Gentiane et son petit veau quittent l'étable et restent dans les prés. Gentiane profite alors de la bonne herbe fraîche, Gentianette continue à téter sa maman, broute un peu d'herbe, et s'épanouit au bon air.

Un troupeau en transhumance quitte le village d'Aubrac.
Les vaches, veaux et taureaux quittent les fermes le 25 mai, pour gagner les pâturages sur le plateau de l'Aubrac.
Ce déplacement des troupeaux, qui peut se faire, à pied ou en camion, s'appelle la transhumance (qui signifie -changer de terre-).
C'est un moment de fête où famille et amis accompagnent le troupeau jusqu'à la montagne d'estive. A cette occasion, les vaches sont souvent décorées avec des houx, des fleurs, des drapeaux, des cloches, qui marquent le rythme de la marche.

Chaque année, la Fête de la Vache Aubrac en Transhumance est organisée dans le village d'Aubrac, le dimanche le plus proche du 25 mai.

 

Vaches, veaux et taureaux séjournent en pleine montagne de l'Aubrac, du 25 mai au 13 octobre. C'est ce qu'on appelle la période d'estive. Chacun se nourrit librement de la bonne herbe du pâturage. Les veaux tètent encore leur mère et broutent l'herbe.
On aperçoit sur la montagne, des constructions en pierre, ce sont des buronsIls témoignent de la tradition fromagère du plateau.

Revenir à la page précédente